Historique

De l’entreprise artisanale « La Corde à Nœuds » à la société CAN.

Créée en mars 1977 par Michel Richard (actuel PDG de la société) l’entreprise artisanale « Corde à Nœuds » a été transformée en société anonyme « CAN » en 1983. Son objectif constant a été de trouver et d’inventer des solutions à des problèmes liés aux travaux en hauteur et d’accès difficile, sans utilisation d’échafaudage… Son credo : la recherche de solutions innovantes.

Des années de passion vécues avec audace et rigueur technique, innovation et expérience, réactivité et sécurité.

Le fondateur : Michel Richard

Diplômé de l’ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales) et de l’École Nationale des Ponts et Chaussée dans les années 70, Michel RICHARD est passionné de montagne et de voyages.

Michel Richard en 1977 et en 2013LA SOCIETE_HISTORIQUE_2013.Michel RICHARD_pdgCAN-v2

Michel Richard en 1977 et en 2013

Après des débuts professionnels à l’étranger, au Cameroun (dans le cadre du schéma directeur de Douala) et en Côte d’Ivoire où il effectue son service civil en tant qu’économiste chargé d’étude à la Direction de l’Aménagement du territoire et de l’Action Régionale, il revient en France où il sera urbaniste à la ville de St Quentin en Yvelines, puis acheteur dans une centrale d’achats d’hypermarchés.

Sa rencontre avec Jean-Jacques Lebouc, plombier à la corde à nœuds, en 1976 dans la région parisienne sera déterminante pour la suite de sa carrière professionnelle.

Rapidement, après une première expérience de plombier à la corde à nœuds dans l’entreprise de Jean-Jacques Lebouc, Michel Richard décide, en mars 1977, de créer sa propre entreprise de travaux en hauteur en région parisienne et poursuit sa collaboration avec J.J Lebouc. Là où JJ. Lebouc intervenait essentiellement sur les bâtiments, Michel Richard va apporter sa spécificité en étendant les champs d’actions de son entreprise « La Corde à nœuds » aux travaux publics.

Le passage vers la société CAN

1979 : deux ans après la création de son entreprise artisanale dans le Val de Marne, Michel Richard déménage son activité dans la Drôme où il commence à s’entourer d’une petite équipe formée notamment d’ingénieurs et de guides de haute montagne. L’idée forte et novatrice de l’entreprise est d’appliquer les techniques de l’alpinisme et de la spéléologie aux travaux en hauteur. De nombreux chantiers trouvent ainsi une solution adaptée là ou l’accessibilité constituait  une difficulté insurmontable.

1983 : l’entreprise artisanale est transformée en société anonyme et garde les initiales du nom d’origine : CAN. La même année, CAN affine ses compétences techniques avec la création d’un bureau d’étude MECANROC, spécialisé dans l’étude mécanique des roches et ouvrages de protection contre les chutes de roches et de confortement. MECANROC deviendra indépendant par la suite.

Le développement de filiales à l’étranger marqueront ensuite l’évolution de la société avec, notamment : CAN UK (1983), le début des activités CAN à la Martinique (1985), à la Réunion (1989), la création de VERTEC aux USA (2000) et CAN Algérie (2006).

Michel Richard a été nommé Conseiller du Commerce Extérieur de la France en 2005.

Le développement de la société va de pair avec le souci constant de la formation du personnel. Le métier est jeune et l’encadrement inexistant dans les années 1980. Cet engagement pour la reconnaissance et la valorisation de la profession a contribué à la création, en 1988, du SNETAC (Syndicat National des Entreprises de Travaux Acrobatiques) présidé alors par Michel Richard. Grâce à cette volonté de développer un cadre juridique réglementant la profession, CAN et les autres entreprises du secteur, ont su faire évoluer les travaux acrobatiques d’une pratique artisanale à une profession structurée. CAN privilégie toujours la formation de son personnel et a ainsi créé sa propre unité de formation, FORMACAN, aujourd’hui filiale du groupe.

L’entreprise s’est structurée et dotée d’une équipe complète qui conserve intacte la passion des origines et  l’esprit participatif des équipes qui sont totalement associées aux résultats de la société.